Prière de Noel de saint Jérôme

 

Ô Jésus ! A ce mot tout divin, qui ne reconnaitrait votre inimitable Amour ! Vous nous faites lire au fond de votre Cœur et pour que nous ne nous trompions pas sur votre Nom de « Seigneur », Vous voulez le justifier en prenant sur Vous nos péchés.
Céleste ami, Vous venez suppléer à toutes nos faiblesses vos vertus adorables, voilà notre trésor ! Quand Vous passez ici-bas près d’une âme, et qu’à votre approche, elle tremble, Vous croyant trop sévère, Vous souffrez d’être méconnu dans votre divine Bonté car, Vous avez toujours soif d’effacer et d’absoudre ; c’est ce divin désir qui Vous pousse vers nous.
Si pour aller au ciel, il faut se faire violence à soi-même, oh ! qu’il est vrai de dire que pour se perdre et aller en enfer, il faut Vous faire violence ô mon Dieu !
Cher petit enfant, qu’êtes-Vous donc venu chercher sur cette terre ? Vous êtes venu me chercher, moi, pauvre brebis perdue, afin que je ne Vous échappe plus et que je Vous aime, Jésus, mon trésor, ma vie, mon tout, acceptez le don que je Vous fais de moi-même. Je ne veux plus vivre que pour Vous aimer ; mais si, hélas ! Je trahis votre tendresse, que jamais je ne doute de votre Cœur sacré, que je revienne à Vous comme Vous l’avez dit, déposer à vos Pieds le fardeau de mes fautes pour que Vous les consumiez de votre Amour sauveur.
Ô Jésus, en tout, partout et toujours, je suis à Vous, ô mon Jésus !
Amen.
Saint Jérôme (347-420)

Ce contenu a été publié dans fêtes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *