Prière à son ange gardien

O saint Ange, mon bon gardien et protecteur. Je me tiens devant toi avec un cœur contrit et l’âme douloureuse, et je te prie : écoute-moi, ton serviteur pécheur, qui crie fort et pleure amèrement. Ne te souviens pas de mes iniquités et de mes fautes, par lesquelles, malheureux, je te fâche à chaque jour et heure, moi qui commets des impuretés devant notre Seigneur et Créateur ; sois-moi miséricordieux et ne t’éloigne pas de moi, pécheur, jusqu’à ma fin dernière. Eveille-moi de la torpeur du péché et aide-moi par tes prières à parcourir sans faute ce qui me reste de vie et à obtenir les dignes fruits du repentir ; plus encore, préserve-moi des péchés mortels, que je ne périsse pas dans le désespoir et que l’ennemi ne se réjouisse pas de ma perdition. Je sais en vérité et je confesse des lèvres qu’il n’y a pas d’ami, de protecteur, de défenseur, d’égide comme toi, ô saint Ange. Te tenant devant le Trône du Seigneur, tu pries pour moi, perverti et pécheur plus que tout autre ; que le Très Bon ne prenne pas mon âme un jour de désespoir et un jour de colère. Ne cesse pas d’éveiller la pitié de mon très miséricordieux Seigneur et Dieu afin qu’il me remette les iniquités que j’ai commises tout au long de ma vie en actions, en paroles, par tous mes sens, en toutes circonstances, et qu’Il me sauve ; que m’instruisant maintenant par sa miséricorde indicible, Il ne me fasse pas honte et ne me mette pas à l’épreuve. Alors dans sa justice sévère, qu’Il me rende digne de manifester mon repentir, en recevant dignement dans cette repentance la divine Communion. C’est ce que, plus que tout, je demande, et désire de tout mon cœur.
A l’heure terrible de la mort, ne t’éloigne pas de moi, mon bon gardien, chassant les sombres démons qui cherchent à apeurer mon âme tremblante. Défends-moi contre de telles embuches quand j’aurai à franchir les péages aériens ; et que, protégé par toi, j’atteigne sans encombre le paradis que je désire, où les saints chœurs des saints et des puissances d’En-Haut sans cesse glorifient le Nom très vénérable et magnifique du Dieu glorifié en la Trinité, du Père, du Fils et du Saint-Esprit, à qui conviennent l’honneur et l’adoration pour les siècles des siècles.
Amen.

Ce contenu a été publié dans anges, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *