Prière pour une bonne journée

« Je Te rends grâces, ô mon Dieu, de la vie que Tu m’as donnée. C’est Toi qui m’as tiré du néant ; ma vie est un présent de Ta bonté ; c’est par Ta grâce que je suis encore en vie. Quel autre que Toi m’a conduit dans les voies de ce pèlerinage ? Qui m’a conservé jusqu’à ce moment ? Qui m’a donné tant de jours heureux ? Qui m’a fait goûter le bonheur de la vie, si ce n’est Toi ? Quel autre que Toi s’est chargé d’adoucir mes peines dans le malheur ? Qui inspirait de la consolation à mon âme lorsqu’elle était opprimée par la douleur et par la misère ? Quel autre que Toi, mon Créateur, recueillait les larmes que je versais dans le silence de la solitude ? Tu pensais à moi avant même que je pusse penser ; Tu comptais mes larmes avant même que je susse pourquoi je pleurais, et Tu me consolais avant que je connusse la consolation. Combien de fois, me voyant écarté du sentier de la vertu, ne me donnas-Tu pas des avertissements paternels ! Combien de fois ne brisas-Tu point les chaînes de fer qui m’attachaient au péché ! Tu m’ôtas ces chaînes, dans Ta miséricorde, et Tu m’accordas mon pardon comme Père et comme Ami. Je chancelais, et Tu me soutenais, j’étais près de tomber, et Tu accourais pour me retenir. Si je venais à T’abandonner, c’était Toi qui revenais me chercher ; et lorsque je retournais à Toi, Tu m’ouvrais de nouveau Ton sein paternel. Ô qu’elles sont infinies mes obligations envers Toi pour la manière admirable dont Tu m’as conduit ! Je veux consacrer ce jour tout entier à ma reconnaissance envers Toi, Seigneur, pour la multitude de Tes bienfaits ; et si Tu daignes prolonger mes jours donne-moi un coeur toujours docile et qui ne T’abandonne jamais. Ôte-moi tout, ô mon Dieu ! Mais ne m’ôte point ton Amour. »

Ce contenu a été publié dans quotidiennes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *