Articles avec le tag ‘prière’

Prière pour le couple

Seigneur Jésus-Christ notre Dieu, Tu as béni nos pères Adam et Eve, Abraham et Sarah,
Isaac et Rébecca, Jacob et Rachel, et tous les époux qui mirent leur confiance en toi. Tu
as été présent à Cana de Galilée et Tu as sanctifié le mariage en ta puissance divine. Tu
as béni notre couple et toute notre famille par ta présence invisible et par la lumière de
ton saint Evangile.
Daigne encore, nous t’en prions, demeurer en nous et avec nous, tes serviteurs indignes.
Ne te retire jamais de notre demeure. Maintiens-nous dans la foi en toi, dans
l’espérance en tes promesses et dans l’amour pour toi et pour ta sainte volonté. Donne nous
de te plaire en toute chose. Si l’esprit de division nous menace, accorde-nous la
force du combat spirituel et la puissance de la réconciliation. Renouvelle pour nous en
cette heure la grâce de l’amour conjugal. Inspire-nous la tendresse, la délicatesse et le
respect mutuel. Accorde-nous un cœur martyr et hospitalier, pour être de vrais témoins
de ta parole de vie. Donne-nous de te prier sans cesse pour nous-mêmes, pour notre
famille, pour ta sainte Eglise et pour ton monde entier. Fortifie en nous la grâce de ton
Très-saint Esprit, afin que par lui nous connaissions ton Père coéternel et le glorifiions
tous les jours de notre vie, ô toi, Fils de Dieu et Fils de l’Homme, qui es béni dans les
siècles des siècles ! Amen !

Prière à Marie pour les malades

O Marie,
soyez au chevet de tous les malades du monde:
ceux qui, à cette heure,
ont perdu connaissance et vont mourir,
ceux qui viennent de commencer leur agonie,
ceux qui ont abandonné tout espoir de guérison,
ceux qui crient et pleurent de douleur,
ceux qui ne parviennent pas à se soigner,
faute d’argent.

O Marie,
soyez présente à tous ceux qui voudraient tant marcher
et qui doivent rester immobiles;
ceux qui devraient se coucher
et que la misère force à travailler;
ceux qui cherchent en vain, dans leur lit,
une position moins douloureuse;
ceux qui passent de longues nuits
à ne pas pouvoir dormir.

O Marie,
assistez ceux que torturent les soucis
d’une famille en détresse;
ceux qui doivent renoncer
à leurs plus chers projets,
ceux, surtout, qui ne croient pas
à une vie meilleure;
ceux qui se révoltent et maudissent Dieu;
ceux qui ne savent pas que le Christ
a souffert comme eux et pour eux. Amen.

 

-À Jésus

-Au Père

-À l’Esprit Saint

-À Dieu Trinité

-À Marie

-À Saint Paul

-À d’autres Saints

 

-Prières diverses

-Diaporamas

Prière de foi

Seigneur, tu es venu sur notre terre,
pour nous révéler ton Père, notre Père,
et pour nous apprendre à nous aimer les uns les autres.
Envoie-nous l’Esprit-Saint que tu nous as promis.
Qu’il fasse de nous,
dans ce monde de guerre et de division,
des instruments de paix et d’unité.

Jésus, tu nous as appelés à te suivre
dans une communauté Foi et Lumière.
Nous voulons te dire «oui».
Nous voulons vivre une alliance d’amour
dans cette famille que tu nous as donnée,
pour partager nos souffrances et nos difficultés,
nos joies et notre espérance.
Apprends-nous à accueillir nos blessures, notre faiblesse
pour qu’en elles se déploie ta puissance.
Apprends-nous à découvrir ton visage et ta présence
en tous nos frères et sœurs, spécialement les plus faibles.
Apprends-nous à te suivre sur les chemins de l’Evangile.

Jésus, viens demeurer en nous et en nos communautés
comme tu as d’abord demeuré en Marie.
Elle fut la première à t’accueillir en elle.
Aide-nous à être toujours debout, avec elle,
au pied de la croix, proches des crucifiés de notre monde.
Aide-nous à vivre de ta Résurrection.

Amen.

Prière pour le salut des âmes

Sacré Cœur de Jésus, victime d’amour immolée depuis le commencement du monde pour la gloire de Dieu et le salut des hommes, nous Vous bénissons pour Vos miséricordes infinies envers nous, et nous nous consacrons sans réserve à Votre service. Ô Cœur du Sauveur, Cœur si bon et pourtant si méconnu, Cœur si aimable et pourtant si peu aimé, Cœur d’où ne s’écoulent sur la terre que bienfaits, amour, miséricorde, et vers qui ne revient qu’ingratitude, mépris, tiédeur, oubli : recevez du moins, comme compensation à tant d’outrages, l’offrande complète de tout nous-mêmes, que nous Vous faisons du fond de notre cœur avec toutes ses affections et tous ses désirs, notre corps avec toutes ses forces ; recevez tout ce que nous avons et tout ce que nous sommes. Mais, comme de nous-mêmes nous ne sommes que pauvreté, misère et péché, unissez notre faible offrande à Vos mérites infinis, pour qu’elle puisse Vous plaire et Vous consoler des amertumes dont Vous êtes abreuvé. Que ne nous est-il donné, ô Seigneur Jésus, de nous associer véritablement par Vos souffrances au martyre de votre divin Cœur, et d’anéantir, au prix même de tout notre sang, ces mille et mille péchés qui s’élèvent de la surface de la terre, et rouvrent continuellement Vos plaies ! Faites du moins que nous ne Vous contristions jamais en rien, mais qu’au contraire, toutes les affections, tous les désirs, toutes les actions de notre vie, ne respirent que Votre amour, ne tendent qu’à Vous imiter ; que nos voix s’unissent sans cesse à la voix de votre divin Cœur, pour crier pardon et miséricorde ; que nos souffrances et nos travaux se mêlent à Votre sang et aux Sueurs de Votre vie, pour apaiser la justice de votre Père, suspendue sur la tête des pécheurs. Nous Vous en supplions, ô Seigneur, par les mérites infinis de votre Cœur, par ces angoisses au jardin des Oliviers, par le sang qui en sortit sous le coup de la lance des Juifs, par Votre agonie mortelle : Pitié pour ces cœurs qui s’égarent : éclairez ces âmes assises dans les ombres de la Mort, faites-leur sentir combien il est dur et amer de s’éloigner de leur Dieu ; faites-leur goûter la douceur de Votre amour, et sentir le bienfait de Votre lumière. Ô Dieu saint, Père des miséricordes, entendez la prière et les supplications que Vous adresse sans cesse la divine Victime, votre Fils unique, l’objet de vos complaisances, voyez son sang et ses plaies, entendez la voix de Votre fille bien-aimée la Reine des martyrs, la glorieuse vierge Marie, dont le cœur fut percé de douleur pour notre salut, écoutez les prières de l’Eglise du ciel et de l’Eglise de la terre, auxquelles se mêlent nos voix faibles et indignes : calmez Votre juste colère, désarmez Votre vengeance pour faire place à Votre miséricorde, et que le règne de Votre amour s’étende désormais dans tous les cœurs. Ainsi soit-il. »

Prière de confiance

Cher Jésus, enseigne-moi à faire confiance seulement en Ton Pouvoir, en Celui du Père et en Celui du Saint Esprit. Je T’abandonne ma volonté. Dans cet abandon, j’accepte que Ta Grâce contrôle l’avenir. Je comprends que Tu m’aimes et ne veux que mon bien – mon salut. Je prends la résolution de vivre le présent peu importe ce que Tu planifies pour moi dans le futur. Je ferai confiance en Tes Plans et en Ta Divine Volonté pour moi. Amen.

Prière pour la foi

La vertu que Notre-Seigneur récompense, la vertu qu’Il loue, c’est presque toujours la foi. Quelques fois, Il loue l’amour, comme dans Magdeleine ; quelquefois l’humilité, mais ces exemples sont rares, et c’est presque toujours la foi qui reçoit de Lui récompenses et louanges… Pourquoi ?… Sans doute parce que la foi est la vertu, sinon la plus haute (la charité passe avant), du moins la plus importante, car elle est le fondement de toutes les autres, y compris la charité, et aussi parce qu’elle est la plus rare… Avoir vraiment la foi, la foi qui inspire toutes les actions, cette foi au surnaturel qui dépouille le monde de son masque et montre Dieu en toute chose ; qui fait disparaître toute impossibilité ; qui fait que ces mots d’inquiétude, de péril, de crainte, n’ont plus de sens ; qui fait marcher dans la vie avec un calme, une paix, une joie profonde, comme un enfant à la main de sa mère ; qui établit l’âme dans un détachement si absolu de toutes les choses sensibles dont elle voit clairement le néant et la puérilité ; qui donne une telle confiance dans la prière, la confiance de l’enfant demandant une chose juste à son père ; cette foi qui nous montre que, « hors faire ce qui est agréable à Dieu, tout est mensonge » ; cette foi qui fait voir tout sous un autre jour -les hommes comme des images de Dieu-. Mon Dieu, donnez-la moi ! Mon Dieu, je crois, mais augmentez ma foi ! Mon Dieu, faites que je croie et que j’aime, je Vous le demande au nom de Notre Seigneur Jésus Christ.                 Charles de Foucauld

Prière pour les vacances

Seigneur, notre Dieu,
veille sur ceux qui prennent la route :
qu’ils arrivent sans encombre au terme de leur voyage.

Que ce temps de vacances soit pour nous tous
un moment de détente, de repos, de paix !

Sois pour nous, Seigneur,
l’ami que nous retrouvons sur nos routes,
qui nous accompagne et nous guide.

Donne-nous le beau temps et le soleil
qui refont nos forces et qui nous donnent le goût de vivre.

Donne-nous la joie simple et vraie
de nous trouver en famille et entre amis.

Donne-nous d’accueillir ceux que nous rencontrerons
pour leur donner un peu d’ombre
quand le soleil brûle trop,
pour leur ouvrir notre porte
quand la pluie et l’orage les surprennent,
pour partager notre pain et notre amitié
quand ils se trouvent seuls et désemparés.

Seigneur, notre Dieu,
Veille encore sur nous
quand nous reprendrons le chemin du retour :
que nous ayons la joie de nous retrouver
pour vivre ensemble une nouvelle année,
nouvelle étape sur la route du salut.

Prière pour apaiser la colère

Lorsque je l’invoquais, il m’a exaucé, le Dieu de ma justice ; dans la tribulation, vous m’avez mis au large.
Ayez pitié de moi et exaucez ma prière.
Fils des hommes, jusqu’à quand aurez-vous le cœur appesanti ? pourquoi aimez-vous la vanité, et cherchez-vous le mensonge ?
Sachez donc que le Seigneur a glorifié son saint : le Seigneur m’exaucera, lorsque je crierai vers lui.
Irritez-vous, et ne péchez pas ; et ce que vous dites en vos cœurs, repassez-le sur vos lits avec componction.
Offrez un sacrifice de justice, et espérez dans le Seigneur : beaucoup disent : Qui nous montrera les biens qu’on nous promet ?
La lumière de votre visage a été marquée sur nous, Seigneur; vous avez donné la joie à mon cœur.
Ils ont eu en abondance le fruit de leur froment, de leur vin et de leur huile.
Dans la paix je m’endormirai et je reposerai tout à la fois.
Parce que vous, Seigneur, vous seul m’avez établi dans l’espérance.

Prière contre la calomnie

Seigneur Jésus-Christ, Dieu de notre Salut qui as donné mission à Tes Apôtres, et par eux à leurs successeurs, de chasser les démons et d’apporter ainsi, dans le monde primitivement soumis au mal, l’équité, la pureté et la bonté, nous Te supplions, par la vertu de ton Très Saint Nom Ieshouah (Jésus), et par la vertu de ce Psaume, que l’Esprit-Saint inspira à David Ton serviteur, de daigner accorder à mes paroles la même mystérieuse vertu que Tu daignas accorder à celles de David. Exauce donc, ô Seigneur Jésus, la demande de ton (ou ta) serviteur (servante) Nom (de la personne qui prie) et qu’ainsi grâce Te soient rendues dans les siècles des siècles. Amen +
O Dieu écoute ma voix, quand je gémis. Protège ma vie contre l’ennemi que je crains. Garantis-moi des complots des méchants, de la troupe bruyante des hommes iniques. Ils aiguisent leur langue comme un glaive, ils lancent comme des traits leurs paroles amères, pour tirer en cachette sur l’innocent. Ils tirent sur lui à l’improviste et ils n’ont aucune crainte. Ils se fortifient en leur méchanceté, ils se concertent pour tendre des pièges. Ils disent : Qui donc les verra ? Ils méditent des crimes : nous voici prêts, le plan est conçu ! La pensée intime, le cœur de chacun d’eux, est un abîme. Mais voici que Dieu lance contre eux Ses traits. Soudain, les voici frappés. Et leur langue a causé leur chute. Tous ceux qui les voient secouent la tête. Tous les hommes sont saisis, de crainte, ils publient ce que Dieu a fait, et ils prennent garde à son œuvre. Le juste se réjouit en l’Eternel, et il cherche en lui un refuge. Et tous ceux qui ont le cœur droit le glorifient. Ainsi soit-il !

Prière pour avoir un enfant

Seigneur Dieu qui avant tous les siècles es fécond de toi-même, engendrant le Fils unique et soufflant l’Esprit; Toi, Père, qui avant la chute accordas la fécondité, en prévision de la mort et pour la manifestation de ton image, à nos pères Adam et Ève, Tu les as bénis en leur disant: « Soyez féconds et multipliez-vous! ». Tu as rendu miraculeusement féconds tes serviteurs Abraham et Sarah, Isaac et Rébecca, Joseph et Aseneth, Moïse et Séphora, Joachim et Anne qui engendrèrent ta Mère très pure, ainsi que Zacharie et Élisabeth, parents de ton saint prophète et précurseur le Baptiste Jean. Tu as rendu la Vierge Marie incompréhensiblement mère par la puissance du Saint-Esprit; nous te prions et te supplions par l’intercession de tous tes saints.

A tes serviteurs N… et N… également, tenant compte non de leurs œuvres mais de leur foi, accorde la grâce d’accomplir ton saint commandement de fécondité, et ils pourront dire dans l’allégresse comme notre mère Ève: « J’ai reçu un enfant grâce à Dieu! »

Bénis leur tendresse comme Tu as béni la prière et les épousailles de Tobie et de Sara. Purifie leur âme et leur corps, leur sang et leurs entrailles, pour que, en s’unissant par amour, ils apportent le meilleur d’eux-mêmes et de leurs pères à l’enfant que Tu voudras bien créer. Pardonne-leur leurs péchés et leurs transgressions, et ne laisse pas peser leurs fautes sur ton enfant. Ne lui compte pas les péchés de ses pères puisque son Père véritable, c’est Toi, ô Dieu! Inspire à tes serviteurs N… et N… de coopérer à ton action créatrice par la puissance de l’amour que Tu as mis en eux. Rends-les capables de recevoir de toi, dans l’union de l’âme et du corps, la créature bénie que Tu voudras leur confier, pour l’élargissement de leur famille, pour l’accroissement du nombre de tes saints et pour la manifestation de ton amour dans ta sainte Église et dans ton monde. Purifie-les de tout esprit d’égoïsme et de possession et suscite en eux le charisme de la gratitude. Que soit béni le fruit de leurs entrailles!

Accorde à tes serviteurs N… et N…, nous osons te le demander encore, un esprit de parenté spirituelle et d’abnégation à l’égard de cet enfant béni et voulu par toi, pour le recevoir tel que Tu le leur confieras et l’élever selon tes préceptes dans la vraie foi. Accorde-leur encore dans ta sainte Église la fécondité spirituelle, pour être auprès de tes enfants, grâce aux fruits qu’ils porteront par la foi en toi, l’image de ta paternité divine. Et donne-leur, en vivant dans l’amour véritable qui vient de toi, de te glorifier en tout temps et en tout lieu, Père et Fils et Saint-Esprit. Amen!

les thèmes
les archives
language
diaporama
Get the Flash Player to see the slideshow.