Articles avec le tag ‘prière’

Prière pour la santé

O mon Dieu, voici ce malade devant toi.
Il est venu te demander ce qu’il désire
et ce qu’il considère comme le plus important pour lui.
Toi, ô mon Dieu, fais entrer dans son cœur ces paroles :
"L’important, c’est la santé de l’âme !"
Seigneur, qu’advienne pour lui ta volonté en tout.
Si tu veux qu’il guérisse, que la santé lui soit donnée.
Mais si ta volonté est autre,
qu’il continue à porter sa croix.
Je te prie aussi pour nous qui intercédons pour lui;
purifie nos cœurs pour nous rendre dignes
de transmettre ta sainte miséricorde.
Protège-le et allège sa peine,
que soit faite en lui ta sainte volonté,
qu’à travers lui soit révélé ton Saint Nom.
Aide-le à porter sa croix avec courage.

Neuvaine à notre dame du perpétuel secours

Premier jour :

O Mère du Perpétuel Secours, que j’aime à venir prier au pied de votre image miraculeuse ! Elle éveille en moi les sentiments de la confiance la plus vive et la plus filiale. Vous tenez entre vos bras Jésus, mon Sauveur et mon Dieu. Il est le Tout-Puissant, le Maître absolu de la vie et de la mort, le Dispensateur souverain de tout bien et de toute grâce. Et vous êtes sa Mère ! vous avez donc tout droit pour le prier et tout droit pour en être exaucée. Il a d’ailleurs souvent prouvé, à nous autres pécheurs, qu’il ne savait et ne voulait rien vous refuser.
Je m’adresse donc à votre toute-puissante intercession, ô Mère de Jésus, et vous supplie de m’accorder pendant cette neuvaine la grâce … [désigner ici l'intention de la neuvaine].
Je viens vous prier avec une confiance totale, persuadé que vous ne cessez jamais vous-même de prier pour vos enfants, et donc aussi pour moi.

Deuxième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, en cet enfant Jésus encore tout faible que vous serrez contre votre cœur, vous ne voyez pas seulement le Fils de Dieu, votre Fils, mais aussi tous les hommes devenus, par la volonté de Dieu et par votre acceptation à Nazareth et au Golgotha, vos véritables enfants. Vous n’oubliez pas la parole de votre Fils au Calvaire qui, considérant son disciple Jean et nous tous en lui, vous a dit : « Voici ton fils ! » (Jn 19, 26).
O ma Mère, avec cette simplicité d’un fils malheureux, je viens vous dire combien je souffre et suis tenté de désespérer. Cependant, je sais que je suis votre enfant et que vous écoutez toutes nos prières. O ma Mère, vous connaissez ma demande : exauce-la pour la plus grande gloire de votre Fils, mon Seigneur !

Troisième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, j’aime à contempler votre image bénie. Elle me parle ave éloquence de toutes vos grandeurs. A droite, j’y vois l’archange Gabriel, le divin Ambassadeur qui vous salua du titre absolument unique de « Pleine de grâce ». A gauche, j’y vois l’archange Michel dont la présence nous rappelle que vous commandez à toutes les milices célestes. En votre main droite, vous tenez les mains du Roi des rois. Tout cela me rappelle que vous êtes la Femme bénie entre toutes les femmes, le plus bel ornement de l’univers, la créature jugée seule digne de devenir la Mère du Verbe incarné. Vous êtes l’Immaculée, la Toute-Sainte, le chef-d’œuvre du Très-Haut. Vous êtes la Reine de la terre et des cieux, le grand honneur de notre humanité.
O Mère admirable, loin de m’effrayer, votre incomparable grandeur ne fait qu’augmenter ma confiance : si Dieu, dans sa bonté, vous a faite si sainte et si puissante, c’est pour notre salut, et si vous vous réjouissez de vos privilèges, c’est qu’ils vous permettent de mieux nous secourir. O Mère incomparable, accordez-moi la grâce que je sollicite de votre maternelle tendresse.
.

Quatrième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, votre maternel regard réconforte nos cœurs inquiets et blessés. Vous nous apparaissez comme la Tige sacrée sur laquelle s’épanouit la Fleur de toute pureté et de toute vertu, votre Jésus, notre Dieu. Nous L’offrant ainsi par vos mains maternelles, nos cœurs s’ouvrent plus largement à sa venue et à ses desseins sur nous. Sur votre front brille une étoile radieuse. N’êtes-vous pas, en effet, « L’Etoile du matin » qui nous annonce le jour du salut et de la rédemption ? N’êtes-vous pas celle qui nous rappelez la promesse évangélique du jour sans déclin et de l’éternité bienheureuse ? N’êtes-vous pas aussi « L’Etoile de la mer » qui fait rayonner l’espoir au sein des plus noires tempêtes ?
O Mère très aimable, comme vous nous rendez léger le fardeau du devoir, et doux le joug de Jésus-Christ ! Aussi, votre souvenir me met de la joie au cœur et l’évocation de votre nom ramène de la paix dans mon âme inquiète. Laissez-moi vous redire toujours : O Mère si digne d’être aimée, je vous aime ! Par vous et avec vous, j’aime votre divin Fils ! O sainte Mère d’espérance, exaucez-moi !
.

Cinquième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, je trouve en votre sainte image un autre motif d’espérer en votre bonté. Vous vous y montrez aussi la Mère des douleurs. Celui que vous étreignez dans vos bras, c’est Jésus, crucifié dans son cœur avant de l’être dans sa chair. Déjà lui sont représentés les instruments de la passion et vous souffrez avec lui à cette vue prophétique.
Comme vous, ô Marie, je compatis aux souffrances de votre Fils et, comme lui, je compatis aux vôtres. Ma compassion est d’autant plus vive que ce sont nos péchés qui, en clouant Jésus à la croix, ont torturé votre âme si aimante. Aujourd’hui, c’est au nom de vos douleurs que je vous prie. Donnez-moi la contrition de tous mes péchés et le courage de les éviter désormais. Daignez aussi agréer favorablement la requête que je vous adresse dans cette neuvaine.
.

Sixième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, parce que vous êtes bonne et que vous êtes notre Mère, la souffrance vous a faite compatissante à nos peines. Cette compassion à notre égard, je la vois dans vos yeux empreints d’une pitié attendrie. Ils se fixent moins sur votre divin Fils que sur vos pauvres enfants de la terre. Qu’il est doux à l’âme accablée de rencontrer un cœur ami qui sache compatir ! mais quand ce cœur est celui d’une mère, et d’une mère telle que vous, c’est l’une des plus grandes consolations de la vie.
A vos pieds, je viens donc reprendre courage, ô Mère compatissante ! Je suis sûr que vous n’abandonnerez pas votre enfant. Ecoutez le cri de ma misère. Dites à mon âme la parole qui console et accordez-moi la faveur que j’implore de votre bonté.
.

Septième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, vous êtes la Médiatrice de toute grâce. Oui, vous êtes la trésorière du Bon Dieu qui veut que toute grâce passe par vos mains avant de nous être donnée. Votre image me rappelle que vous êtes la Mère de Jésus, la Mère des douleurs, et que vous êtes ma Mère. Mère de Jésus, vous êtes si intimement unie au Cœur de votre Fils. Mère des douleurs, vos souffrances, unies à celles de Jésus, ont coopéré à notre salut. Mère des hommes, vous avez accepté de nous venir en aide.
Oui, je le sais, une âme fidèle à vous invoquer est sûre de votre protection et une âme protégée par vous ne peut se perdre. C’est donc avec assurance que j’ai recours à vous. Obtenez-moi, à votre ressemblance, la fidélité dans le service des intérêts de Dieu. Obtenez-moi aussi la faveur que, durant cette neuvaine, je sollicite de votre maternelle tendresse.

Huitième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, un sentiment de crainte me serre parfois le cœur. En effet, lorsque je songe à ma misère, je me trouve audacieux d’oser m’adresser à vous et d’implorer vos faveurs. Cependant, votre douce image semble me dire : « Confiance, mon enfant ! Ne suis-je pas la Mère de la miséricorde qui cherche, non des mérites à récompenser, mais des maux à guérir ? Mon titre de Mère du Perpétuel Secours ne proclame-t-il pas que Dieu m’envoie vers vous pour vous soulager en son Nom de toutes vos misères ? »
C’est donc à votre clémence que je fais appel aujourd’hui, ô Marie. Ma confiance repose toute entière sur votre indulgente et compatissante bonté. A vous de me protéger, de me secourir, de me consoler de la manière que vous savez le mieux ;
.

Neuvième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, me voici arrivé au terme de cette neuvaine où, chaque jour, je suis venu me prosterner à vos pieds. Aujourd’hui plus que jamais, ma supplication monte vers vous, ardente et confiante. Je ne puis en douter, vous avez entendu le cri de ma prière : vous m’accorderez ce que je sollicite, ou une grâce plus précieuse encore. Par votre Fils crucifié pour nous, par vos douleurs unies aux siennes, par votre amour miséricordieux, par votre titre de Mère du Perpétuel secours, exaucez-moi si telle est la volonté de Dieu !
O ma Mère, ma confiance est si grande que, dès à présent, je vous dis merci ! Merci pour les grâces du passé ; merci pour celles que j’attends de votre inépuisable amour ! O Mère secourable, comme Jésus vous a donnée à nous, maintenant donnez-nous Jésus pour toujours, car c’est Lui la Grâce des grâces ! Amen.

Prière par la protection de Dieu

Je me coiffe du casque du salut
pour habiter la grâce victorieuse de mon baptême
et la rayonner autour de moi auprès de tous.
Je revêts la cuirasse de la justice (sainteté)
pour me garder de toute pensée erronée ou mauvaise,
de toute peur et anxiété,
de toute maladie ou mal physique.
Je mets la ceinture de la vérité afin d’être vrai
à tous les niveaux de mon être.
J’enfile les sandales de l’Évangile de la paix,
afin de pouvoir être le messager de la bonne nouvelle.
Je saisis d’une main le bouclier de la Foi,
pour éteindre les traits enflammés de l’Ennemi ;
et de l’autre main l’épée de l’Esprit Saint, la Parole de Dieu,
pour avancer fermement à sa lumière. Amen.
« Que le baptême demeure comme votre bouclier, la foi comme votre casque, la charité
comme votre lance, la persévérance comme votre armure ; les réserves de votre solde, ce sont vos bonnes actions, qui vous permettront de toucher les sommes méritées. »
(Saint Ignace d’Antioche, + 110, lettre à Polycarpe)

Prière de protection

Au nom de Jésus-Christ,

Je revêts l’armure de Dieu.

Avec, à la taille, la vérité pour ceinture,

La justice pour cuirasse,

Les chaussures du zèle pour annoncer l’Evangile.

Je saisis le bouclier de la Foi,

Le casque du Salut,

L’épée de l’Esprit, qui est Parole de Dieu.

Oui le Seigneur est ma force !

Debout, je relève la tête devant mes ennemis.

Puisque Dieu est pour moi, qui sera contre moi ?

Le Seigneur est mon rempart,

En Lui je ne crains aucun mal,

Il est mon secours et mon défenseur.

Amen !

Prière pour aider une personne en difficulté

Regardons autour de nous et n’ attendons pas d’ apprendre par les journaux ou aux infos que des familles soient acculées au suicide ou à des actes irréversibles , violents , intéressons -nous à la détresse des autres et aidons-les!Un simple geste , un sourire , un partage, une discussion …..c’ est si peu et tant pour certains !Osez !
Priez !
Agissez! Seigneur , prends pitié de tes enfants , ceux pour qui la vie ici-bas est si difficile à supporter , qu’ ils en sont réduits à se réfugier dans la drogue , l’ alcool , ou qui pensent au suicide . Cette société où il est si difficile de trouver sa place , les broie car elle ne laisse aucun espoir aux faibles .
Fais , seigneur , qu’ ils te prient et demandent à être éclairés, afin d’ avoir la force de se battre pour subsister sur cette terre , et enfin y trouver leur place .
Seigneur , tu es notre force dans les moments difficiles de cette vie ici-bas .Nous te prions Seigneur pour que tu éclaires ceux qui ne t’ ont pas mis dans leur cœur .
Nous te prions Seigneur , pour que tu sois aussi leur force , comme tu es la nôtre.
Que ta volonté Seigneur soit accomplie aujourd’hui’ hui , demain et dans les temps à venir.
Ainsi soit-il

Prière pour la journée

Seigneur, accorde-moi cette Grâce :
que rien ne puisse troubler ma paix en profondeur,
mais que j’arrive à parler santé, joie, prospérité
à chaque personne que je vais rencontrer,
pour l’aider à découvrir les richesses qui sont en elle.

Aide-moi surtout, Seigneur,
à savoir regarder la face ensoleillée
de chacun de ceux avec qui je vis.
Il m’est parfois si difficile, Seigneur,
de dépasser les défauts qui m’irritent en eux,
plutôt que de m’arrêter à leurs qualités vivantes,
dont je jouis sans y prendre garde.

Aide-moi aussi, Seigneur,
à regarder ta Face ensoleillée,
même en face des pires événements :
il n’en est pas un qui ne puisse être source
d’un bien qui m’est encore caché,
surtout si je m’appuie sur Marie.

Accorde-moi, Seigneur,
la Grâce de ne travailler que pour le bien,
le beau et le vrai, de chercher sans me lasser,
dans chaque homme, l’étincelle
que Tu y as déposée en le créant à ton image.

Accorde-moi encore d’avoir autant d’enthousiasme
pour le succès des autres que pour le mien,
et de faire un tel effort pour me réformer moi-même
que je n’aie pas le temps de critiquer les autres.

Je voudrais aussi, Seigneur,
que tu me donnes la Sagesse de ne me rappeler les erreurs du passé
que pour me hâter vers un avenir meilleur.

Donne-moi, à toute heure de ce jour,
d’offrir un visage joyeux et un sourire d’ami
à chaque homme, ton fils et mon frère.

Donne-moi un cœur
trop large pour ruminer mes peines,
trop noble pour garder rancune,
trop fort pour trembler,
trop ouvert pour le refermer sur qui que ce soit.

Seigneur, mon Dieu,
je Te demande ces Grâces pour tous les hommes
qui luttent aujourd’hui comme moi,
afin que diminue la haine et que croisse l’amour,
car depuis ta Résurrection,
la haine et la mort ont été vaincues par l’Amour et la Vie.

Ouvre mes yeux à l’invisible
pour que rien n’arrive à ébranler l’optimisme
de ceux qui croient en Toi
et qui espèrent en l’Homme. Amen.

Sœur Emmanuelle

Prière pour trouver un logement

Tu as connu toutes les tribulations pour trouver un logement pour Marie et Jésus. Souviens-toi de tes soucis pour eux, de tes démarches et des portes fermées que tu as trouvées alors que tu accompagnais l’Enfant Jésus sur les routes du recensement, puis de l’exil, et enfin du retour au pays.

Dans la précarité, tu as toujours veillé à ce que les conditions matérielles expriment ton amour et ta sollicitude, ta présence fidèle, et ta protection envers Marie et Jésus.

Veille sur mes démarches pour me trouver un logement, qu’elles se déroulent facilement et dans la clarté, en particulier veille sur mes relations avec les propriétaires, les conditions du bail et sans oublier, à un prix raisonnable selon mes moyens financiers.

Que cette nouvelle habitation soit un endroit accueillant, paisible, avec un bon voisinage, et de bonnes relations entre tous.

Que tous ceux qui viendront chez moi, soient accueillis par ta présence. Et Introduis en ce lieu l’amour de Jésus et de Marie.

Amen

Prière pour rencontrer l’âme sœur

Chaque mardi, pendant 9 semaines, allumez une bougie et récitez cette prière :
O admirable Sainte Marthe, j’ai recours à vous et je compte entièrement
sur votre aide dans mes besoins, et surtout sur votre assistance dans mes épreuves.
Comme remerciement, je vous promet de propager partout cette prière.
Consolez-moi dans mes soucis et difficultés, je vous supplie humblement.
Par l’immense joie qui a rempli votre Ame, lorsque vous receviez le
Sauveur du Monde dans votre demeure de Béthanie,
je vous prie d’intercéder pour moi et ma famille, afin que nous
gardions Dieu dans notre cœur, et qu’ainsi nous méritions
d’obtenir le remède à nos nécessités spécialement dans la situation actuelle qui m’accable :
(nommez à ce moment-là votre difficulté) :
Je vous en supplie, auxiliatrice dans tous les besoins,
aidez-moi à surmonter les difficultés,
vous qui avez si victorieusement combattu le démon.
Dites ensuite un Notre-
Père, un Ave Maria et un Gloria.
Puis trois fois : "Sainte-Marthe, priez pour moi."
Lorsque vous avez rencontré votre âme sur, faites connaître cette prière à quelqu’un, en remerciement à Sainte-Marthe

Prière de guérison

Seigneur, je vous demande de venir dans mon cœur et de toucher du doigt tout ce que j’ai vécu
et qui a besoin d’être guéri. Vous me connaissez beaucoup mieux que moi-même; c’est pour cela
que je vous demande de remplir mon cœur de votre Amour. Où que vous découvriez l’enfant
blessé, posez la main sur lui, consolez-le libérez-le !
Regardez mon existence depuis l’instant où je fus conçu. Purifiez-moi de toute prédisposition négative. Etendez vos bénédictions jusqu’au moment où j’étais dans le sein de
ma mère, et supprimez toutes les barrières qui ont porté atteinte à l’unité de mon être,
pendant les où elle m’attendait.
Accordez-moi un grand désir de vivre et guérissez-moi de tout traumatisme physique ou psychique subi en venant au monde. Merci, Seigneur, d’avoir été là pour me recevoir dans
vos bras au moment de ma naissance, de m’avoir accueilli sur cette terre et assuré que jamais
Vous ne m’abandonneriez.
Seigneur, pénétrez mon enfance de votre lumière et guérissez tout ce qui a porté
atteinte à ma liberté
Si j’ai manqué d’amour maternel, envoyez-moi Marie, votre Mère Marie pour qu’elle y
pourvoie. Demandez-lui de me prendre contre son cœur, de me bercer, de me raconter des histoires et de remplir tout vide de mon être qui aurait besoin du réconfort et de la chaleur que
seule une mère peut donner.
Peut-être l’enfant enfoui en moi se sent-il privé d’amour paternel….
Seigneur, libérez-moi,
pour que je crie Abba, papa ! de tout mon être. Si j’ai manqué d’amour paternel et de sécurité
pour avoir l’assurance que l’on m’a désiré et aimé très profondément, je vous demande de me garder sur votre cœur et de me faire sentir la force de votre bras protecteur. Rendez-moi
confiance pour affronter les luttes du monde, dans la certitude que l’amour de mon Père me
soutiendra si je trébuche et tombe.
Accompagnez-moi tout au long de ma vie, Seigneur, et réconfortez-moi chaque fois
que les autres me semblent désagréables.
. Guérissez les plaies ouvertes par les rencontres qui m’ont traumatisé, qui m’ont refermé sur
moi-même ou qui ont dressé des barrières entre les autres et moi.
Si je me sens seul, abandonné et rejeté du monde, accordez-moi, Seigneur par votre Amour
qui guérit, une conscience nouvelle de ma valeur personnelle.
 
Jésus me donne à Vous, corps et âme et je Vous remercie
de m’avoir fait tout entier. Merci, Seigneur

Prière de guérison

Seigneur Jésus, je viens devant Vous, tout comme je suis. Je suis désolé pour mes péchés. Je me repens de mes péchés, s’il vous plaît pardonnez-moi. Dans Votre nom, je pardonne à tous les autres pour ce qu’ils ont fait contre moi. Je renonce à Satan, aux mauvais esprits et à l’ensemble de leurs œuvres. Je Vous donne tout mon être. Seigneur Jésus, maintenant et pour toujours. Je Vous invite dans ma vie. Jésus, je Vous accepte en tant que mon Seigneur, Dieu et Sauveur. Guérissez-moi, changez-moi, renforcez-moi dans le corps, l’âme et l’esprit. Venez, Seigneur Jésus, couvrez-moi de Votre Précieux Sang, et remplissez-moi de Votre Esprit-Saint, je Vous aime Seigneur Jésus. Je Vous loue, je Vous remercie Jésus, je Vous suivrai tous les jours de ma vie. Amen, Amen!

les thèmes
les archives
language
diaporama
Get the Flash Player to see the slideshow.